« Et cet enfant, il fera quoi ? Et mon père disait : “On verra… Oh c’est bien lui qui choisira…”
Ton fils a pas trouvé de quoi faire un métier, mais il a trouvé une raison ; alors j’écrirai des chansons… »

(Extrait chanson Couvre-toit!)

Max Maumarcha est né en juillet 89 à Annonay en Ardèche. Quand il était petit ses parents ont bien insisté pour qu’il aille au solfège. Sans succès. Puis la musique est arrivée d’elle-même. Comme une nécessité. Ému par les chansons des autres, il a eu envie d’écrire les siennes. Pendant quelques années, avec sa guitare sur le dos, il s’est promené, a joué dans la rue, sur les marchés, puis il est revenu au village où il a grandi. Il a commencé à écrire sur le monde qui l’entoure qu’il croyait connaître. À propos de ses chansons, il dit : « Quelquefois une chanson arrive, comme une émotion, qui viendrait libérer nos mémoires. À travers ma musique, je m’interroge sur notre lien à la nature, notre langue, nos migrations, les récits et les mythes qui nous traversent. ». À la frontière des mondes disparus réels ou oniriques.

Depuis sa rencontre avec le violoncelliste Mathieu Lachand en 2016, un nouveau dialogue musical s’est mis en place. Ensemble, ils jouent sur différentes scènes de la région.

Max Maumarcha, ou la scène comme une évidence, « son chez lui », la maison qu’il ouvre aux autres pour partager des émotions. Il aime cette fragilité qu’elle lui procure, cette sensation de marcher sur un fil. Fort des premières expériences et des retours chaleureux du public qui viennent l’encourager, Max Maumarcha continue d’explorer l’espace des possibles d’une chanson vivante.